Le Conseil communal de ce lundi 21 janvier

Conseil communal.jpgEn dehors des aspects rébarbatifs de ce Conseil communal, force est de constater que certains conseillers communaux semblent peu au courant non seulement de leurs droits (consultation des dossiers) mais aussi de leurs devoirs (consultation des dossiers également).

Une décision à prendre relative au S D E R (Schéma de Développement de l'Espace Régional) était à l'ordre du jour. Après un exposé d'une quarantaine de minutes, résumant une brique de plus de 200 pages, il n'y eut ni question ni demande d'explications ni remarque émanant de nos élus.SDER 2.jpg

Tous les Conseillers ont-ils vraiment pris connaissance des éléments de ce dossier inscrit au point 11 ? Il est permis d'en douter.

11. Révision du Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER) – Avis sur les propositions du Gouvernement wallon du 28 juin 2012                                         Décision à prendre

Retrouvez quelques informations non exhaustives relatives au  S D E R ici.

Conseil communal 2.jpg

Ivana Giovannini a prêté serment en tant que Présidente du Conseil de l'Action Sociale en qualité de membre du Collège communal.

Ivana Giovannini

 Giovannini ivana.jpg

Giovannini Ivana serment.jpg

Le public

Public 21 01 2013.jpg

Public 21 01 2013 (1).jpg

 

Commentaires

  • Dans cet article, on accuse les membres du Conseil communal de Trooz de ne pas faire leur devoir... Selon l'auteur de l'article, la preuve de ce manque d'intérêt pour la gestion communale est que les élus n'ont pas posé de question après la présentation du SDER. Il faut savoir que la majorité à Trooz est composée du PS, du MR et d'ECOVA. Soit 18 conseillers sur 19! Le conseil est préparé par chaque élu de la majorité de manière individuelle, il est ensuite (en tout cas au Parti Socialiste) préparé en groupe des élus. Enfin, il y a, avant chaque conseil, une réunion de l'ensemble des partenaires de la majorité! Il est donc normal que les conseillers de la majorité n'aient pas de questions! Ils connaissent déjà le dossier et ont déjà eu les réponses à leurs questions! Pour ce qui est du représentant du PP, seul conseiller d'opposition, je ne peux pas vous dire pourquoi il n'avait pas de question mais j’invite le journaliste à lui demander. Je voudrais aussi qu’on ne jette pas gratuitement et injustement le discrédit sur ce nouveau conseil communal... Merci d'avance...

  • Monsieur Sools, puis-je vous suggérer de ne pas transformer des phrases à votre convenance. Il est écrit que "CERTAINS conseillers"...
    Et c'est le cas. Selon une source vraiment bien informée, aucun conseiller n'a été prendre connaissance du dossier dans son entièreté. Pouvez-vous contredire ? Maintenant, d'un point de vue démocratique, n'est-il pas regrettable qu'avec les modalités de fonctionnement que vous décrivez très justement, il n'y aura JAMAIS aucun débat de fond au conseil communal et de toute la législature (six ans), il est peu probable que le public (vous savez, les citoyens qui assistent aux séances publiques du conseil communal) n'entendront jamais le son de la voix ou si peu des 18 conseillers, en dehors des membres du collège.

  • Je peux vous contredire puisque j'ai personnellement consulté et préparé le dossier, qui n'est ceci dit en passant que la suite logique des différentes orientations prises par la région, durant ces dernières années, en la matière. Nous avons mis en place une coalition relativement large afin que la voix d'un maximum de citoyens soit portée au Conseil communal. La majorité présente des projets et des dossiers réfléchis et analysés dans les moindres détails, libre à l'opposition de poser des questions et d'ainsi créer une forme de débat. C'est ça la démocratie...

  • Moi en tant que citoyenne , si je me présente au conseil c est pour savoir les tenants et aboutissants de se qu il se passe dans la commune d ou l intérêt de faire des séances publiques .
    Je ne vois pas ou M Clessens parle de l ' opposition , pourquoi revenir toujours la dessus ?
    Si tout est décidé a l avance ne faîtes pas de conseil cela ne sert a rien puisque en plus l' opposition n a aucun pouvoir !

  • Lorsqu'il n'est pas permis de critiquer de quelque manière que ce soit l'autorité en place, est-ce vraiment de la démocratie ? Certains se sentent toujours attaqués. Ca donne à réfléchir....

  • L'opposition n'a qu'un conseiller ok, mais si ce conseiller pose les bonnes questions, critique et argumente, il fera réfléchir le conseil et la population.
    Et cela Mesdames Martine et Dominique donne à réfléchir....

  • Je m'étonne en lisant ce "compte rendu".
    Pour moi le travail d'un correspond de presse est de faire un compte rendu de ce qui se dit et non de faire des suppositions.

  • @Madame Gillon Sanz. Tout d'abord, je vous remercie pour votre commentaire clairement signé, ça devrait toujours être le cas. Permettez-moi de vous répondre dans le détail. Au Conseil communal, le point essentiel concernant le futur de Trooz était le point relatif au SDER. Il a été plus que développé dans deux articles. Peut-être cela vous a-t-il échappé, alors voici les liens : http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/2013/01/22/le-sder-pour-les-nuls.html
    et http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/2013/01/22/le-sder-schema-de-developpement-de-l-espace-regional.html. La prestation de serment d'Ivana était également à l'ordre du jour. Vous l'avez en photos. Pour en revenir au SDER, et par respect pour le public (moins nombreux, j'en conviens), il aurait été intéressant que de vrais échanges soient...publics. Maintenant, pour ce qui sera des prochains conseils communaux, pour savoir ce qui sera dit, une relecture de l'ordre du jour sera suffisante. Par contre, quand quelqu'un, que ce soit un représentant de presse ou un citoyen émet un avis ou pose une question, êtes-vous en train de me dire qu'il n'en a pas le droit, voire le devoir ?
    Etes-vous en train de me dire que le travail d'un correspondant de presse se doit de répercuter mot pour mot ce qui s'est dit sans faire de commentaire(s) ?
    Dans un article précédent, j'ai mis en évidence les premières impressions favorables que me donnait le nouveau conseil communal par rapport à l'ancienne gouvernance : http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/2013/01/18/edito-premieres-impressions.html. Cela ne signifie pas qu'il n'y aura jamais critique ou commentaire. Pour votre information, une critique est une opinion qui peut être favorable ou défavorable sur un sujet. Je sais aussi qu'à Trooz, depuis une vingtaine d'années, il est malvenu de ne pas penser comme on vous dit de penser mais je n'adhère (et n'adhèrerai jamais) à ce concept. Bref, je maintiens mes impressions : les nouveaux élus travaillent et semblent motivés. Je maintiens aussi (de source vraiment très proche du dossier mais que je tairai) que la plupart d'entre eux ne l'ont pas lu. Tout comme il est regrettable que tous les nouveaux conseillers de Trooz n'étaient pas présents à la journée de formation programmée par l'Union des Villes et des Communes. Je déplore aussi que sur des sujets aussi importants, il ne soit pas donné aux citoyens l'opportunité d'entendre comment ceux qu'ils ont élus les défendent. Ceci est dû (ce n'est pas une critique mais un constat) à la particratie qui régit notre pays et à la très large majorité établie à Trooz. En d'autres termes, ça signifie que bien peu de décisions seront débattues en public alors que c'est là l'essence même d'un conseil communal. Où je rejoins monsieur Sools, c'est dans l'organisation qu'il a décrite de son parti. Le PS est une machine bien rôdée et bien organisée. Où je ne rejoins pas monsieur Sools, c'est dans les réunions de la majorité d'avant conseil tout simplement parce que, de ce fait, il n'y aura jamais débat au conseil communal. Mais, madame, je respecte votre opinion et encore une fois vous en remercie. Admettez seulement que la mienne puisse être différente.

  • @ Norbert : Bonsoir je ne dis pas le contraire bien sur il peut poser des questions ! et pourquoi ne l a t- il pas fais ? j en sais rien . Dans mon commentaire je parlais de vote en parlant de l opposition rien d autre!

  • Quoi que les politiciens fassent, il y aura toujours des mécontents pour tout critiquer et ce, souvent sans arguments dignes de ce nom. Ne dit-on pas que la critique est aisée mais que l'art est difficile ?

    Bref, pour une fois que la majorité est ouverte à tous pour tenir compte des avis de tous, cela ne plait pas à certains. Je suis persuadé que ces mêmes personnes seraient les premières à rouspéter si la majorité n'avait été constituée que de 2 partis.

    Pourquoi ne pas laisser un peu de crédit aux dires de Nicolas Sools et de ses camarades ? Attendons de voir concrètement la politique et les changements qu'il y aura dans notre chère commune.

Les commentaires sont fermés.