• Soyez prudent(e)s cette nuit...

    Au moins neuf personnes ont été tuées et 18 autres blessées dimanche dans l'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis) dans l'accident d'un car affrété au Canada, qui après avoir défoncé un rail de sécurité, a terminé sa course dans un ravin, a annoncé la police de l'Etat.

    Le véhicule, qui venait de Las Vegas (Nevada, ouest), regagnait Vancouver (côte ouest du Canada). L'accident s'ést produit dans la matinée près de la ville de Pendleton, dans le nord-est de l'Oregon.

    oregon.jpg

    oregon 2.jpg

  • L'année du Serpent...c'est pour bientôt

    année du serpent 1.jpgCe n'est pas chez nous mais, en d'autres régions commencera bientôt l'année du Serpent; ça peut déjà se fêter.

    Le Serpent entre dans l’univers temps le 10 février 2013 et n’en partira que le 30 janvier 2014.

    Dans l'astrologie chinoise, le Serpent est symboliquement associé à la sagesse, la culture, la réflexion, la créativité, la connaissance de soi…

    On peut donc présumer que les diverses extravagances (et violences) du Dragon feront alors partie du passé.

    Ceux et celles qui pensent, cherchent, apprennent, se forment ou se perfectionnent sont privilégiés par l’influence du Serpent.

    année du serpent.jpg

    année du serpent 2.jpg

  • Peut-on utiliser des pétards à Trooz ?

    petards.jpgPour répondre à une question posée par un lecteur quant à l'utilisation de pétards à Trooz, voici un extrait de la délibération du Conseil communal du 26 mai 2008 :

    PROVINCE DE LIEGE Arrondissement de Liège

    COMMUNE DE TROOZ

    Code I.N.S. : 62122 Code postal : 4870

    EXTRAIT DU REGISTRE AUX DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAL

    Séance publique du 26 mai 2008

    Présents : LAURENT Denise Bourgmestre, Présidente

    HOTERMANS Christian, VOSS Denise,

    SACRE Alex & SABIC Vinko Echevin(e)s

    GIOVANNINI Ivana Présidente du CPAS, Conseillère

    PATUREAU Jean-Claude, LEMOINE Paul, DOMBARD André, VENDY Etienne, NAGELMACKERS Alain, TEHEUX Jean, DEGEE Arthur, CRINE Paule, MARCK Christophe, PIRARD Luc, DELMAL Roger, MOTTET Henri & JUPRELLE Isabelle Conseillers(ères)

    FOURNY Bernard Secrétaire communal, Secrétaire

     

    Objet : Règlement de Police de la Zone SECOVA visant certains dérangements publics –

    Modification du règlement du 29 avril 2003

     

    (…)

     

    ORDONNANCE GENERALE DE POLICE ADMINISTRATIVE PORTANT

    SANCTION DE COMPORTEMENTS INCIVIQUES

    Chapitre Ier – Des animaux

    Article 1er : Il est interdit à tout détenteur d’animal domestique ou d’élevage de le laisser divaguer sur le domaine d’autrui, qu’il s’agisse du domaine public ou de propriété privée. Il est de même interdit, pour ceux qui ont la garde d’un chien, de l’exciter ou de ne pas le retenir lorsqu’il attaque ou poursuit les passants, quand même il n’en serait résulté aucun mal ou dommage.

    Article 2 : Il est interdit à toute personne ayant un animal sous sa garde de le laisser déposer ses excréments sur les trottoirs, parcs, jardins, quais et places ou tout autre endroit que les avaloirs, filets d’eau et les espaces sanitaires qui leur sont réservés.

    Toute personne accompagnée d’un chien doit être munie du matériel nécessaire au ramassage de ses déjections. Elle est tenue de présenter ledit matériel à la réquisition d’un agent qualifié.

    Article 3 : Il est interdit d’attirer, d’entretenir et de contribuer à la fixation d’animaux errants tels que chats, chiens, pigeons ou autres oiseaux, en leur distribuant de la nourriture sur la voie publique de manière telle qu’elle porte atteinte à la salubrité ou à la sécurité publique, ou à la commodité du passage.

    Article 4 : Il est interdit de capturer les pigeons errants ou bagués sauf si cette capture est effectuée par des personnes ou organismes habilités par le bourgmestre.

    Chapitre II – Du bruit

    Article 5 : Il est interdit de troubler le repos et la tranquillité des habitants en provoquant du bruit ou du tapage, à l’exception des travaux dûment autorisés, perceptibles du domaine public, intentionnellement ou par négligence coupable.

    Article 6 : L’usage de tondeuse à gazon, de tronçonneuse et d’autres engins bruyants actionnés par un moteur, est interdit les dimanches et jours fériés légaux à partir de 13 heures, à l’exception des travaux forestiers et agricoles.

    Article 7 : Le déclenchement intempestif des sirènes d’alarme, des systèmes installés dans les immeubles sont constitutifs de dérangements publics. Les occupants de l’immeuble sont punis de l’amende prévue à l’article 35.

     

    Article 8 : L’usage des pétards ou de feux d’artifices sur le domaine public est interdit.

    Il est interdit de déposer des pétards ou des feux d’artifices dans les boîtes aux lettres, même s’il ne s’en est pas suivi de destruction.

    (…)

     

  • C'est à Rotterdam

    À Rotterdam, les nouveaux chômeurs doivent travailler gratuitement pour la commune à entretenir la voie publique un jour par semaine s'ils ne veulent pas perdre leurs droits. 

    Un organisme municipal impose aux chômeurs une journée de travail hebdomadaire non rémunérée, s'ils ne veulent par perdre leurs allocations.

    Chacun peut se rendre utile. Et si l'on prétend à une allocation, c'est même obligatoire. Voilà ce que chaque chômeur entend désormais dès qu'il pousse la porte des services sociaux de la ville de Rotterdam. Alors que le premier port d'Europe vient de franchir la barre des 12 % de sans-emploi (le double de la moyenne nationale), «on n'a plus les moyens de payer, explique-t-on à la mairie. Financer l'oisiveté, ce n'est plus possible. Et de toute façon cela ne fonctionne pas. Il nous faut initier un changement complet de mentalité dans la société».
    C'est vers un organisme municipal baptisé WerkLoont («le travail paie») que tout nouvel allocataire est d'abord dirigé. Comment rédiger un CV, préparer un entretien, s'habiller convenablement… divers ateliers lui sont proposés. En néerlandais uniquement : l'État ne pouvant plus offrir de cours de langues aux immigrés, ces derniers doivent passer un test dans leur pays d'origine avant d'être admis dans le pays. «Le programme dure 15 semaines, explique Joseph van Bergen Henegouwen, coach. Les gens suivent deux ateliers hebdomadaires, et un jour -huit heures- par semaine, ils doivent travailler gratuitement, pour la commune, à entretenir la voie publique». Mal au dos? Problème de garde d'enfants? Aucune excuse qui tienne. «On trouve toujours un arrangement, tranche-t-il. Il faut qu'ils comprennent que puisqu'ils demandent quelque chose à la communauté, celle-ci leur demande quelque chose en retour. Sinon, un jour notre État-providence cessera tout bonnement de fonctionner».
    Au premier accroc, la sanction tombe : l'allocation (860 euros pour un célibataire, 1200 pour un couple) est amputée de 30 %. «Si la personne refuse totalement le job, elle perd tout, poursuit le coach. La plupart du temps, ce sont des gens qui travaillent au noir. Ou qui s'estiment trop diplômés pour balayer les rues… ils sont alors d'autant plus motivés pour trouver un emploi qui leur convienne!» Sur les 2700 chômeurs qui ont suivi le programme l'an dernier, plus de 1160 sont finalement sortis des fichiers: 40 % ont trouvé un véritable emploi, tandis que 60 % ont préféré perdre leurs droits.
    Les autres enchaînent avec le programme «Engagement total». Mis en œuvre il y a deux ans dans sept quartiers, il est destiné aux chômeurs de longue durée: à Rotterdam, la moitié des 35.000 sans-emploi le sont depuis plus de dix ans, et la grande majorité d'entre eux ne sont pas qualifiés. «À ces gens tellement éloignés du marché du travail, on dit qu'ils doivent d'abord se prendre en main, précise Nico van Wijk, responsable du programme. Il existe ici quelque 4000 organisations où il est possible de faire des activités socialement utiles! Pourquoi une mère de famille n'irait-elle pas rendre des services à l'école pendant que ses enfants sont en classe? Ou bien un musulman aider à la mosquée? Nous sommes convaincus que chacun y gagne». Là encore, les récalcitrants se font aussitôt rayer des fichiers.

    «L'inactivité n'a jamais aidé personne»

    Et ne parlez pas d'«esclavage» à ces travailleurs sociaux! «A Rotterdam, municipalité travailliste, tous les partis, sauf l'extrême gauche, sont unanimes, insiste Nico van Wijk. Ce serait livrer les gens à eux-mêmes qui ne serait pas social! Nos programmes leur apprennent à se lever tôt le matin, leur permettent d'avoir des contacts sociaux, de retrouver une certaine estime d'eux-mêmes, d'améliorer leur maîtrise du néerlandais. L'inactivité n'a jamais aidé personne, elle conduit même à l'incapacité de travailler».
    Ramasser les poubelles, cela n'était pas son rêve. Mais aujourd'hui, Mimoun, un petit moustachu de 46 ans, arbore fièrement son tee-shirt orange fluo. Enrôlé il y a trois ans par le projet WerkLoont, il «n'a pas trop rechigné», car il avait son loyer à payer… «Non seulement j'ai été embauché, se félicite-t-il, mais j'ai progressé: maintenant, c'est moi qui conduis la camionnette de ramassage, je gagne 1385 euros, et je peux enfin faire des projets!» Même satisfaction pour Jolanda, ancienne secrétaire aujourd'hui hôtesse dans un commissariat: «Je devenais folle toute seule à la maison!», clame cette blonde quinquagénaire, qui espère que cette période de bénévolat lui permettra de trouver un emploi de réceptionniste… Quant aux habitants de Rotterdam, ils plébiscitent ces programmes, et n'ont jamais été aussi satisfaits de la propreté de leur ville.
    Que font les chômeurs qui trouvent les méthodes de la municipalité un peu trop expéditives? «Ils déménagent!, répond, cynique, Nico van Wijk. Sauf que d'autres villes nous ont déjà emboîté le pas…» Alors ils déménagent plus loin. «J'ai plein d'amis qui sont partis en France ou en Belgique, raconte Mimoun. Là-bas, ils sont pas pressurés comme ici! Et puis, qu'ils travaillent ou pas, ils gagnent pareil».

     

     

  • Un plongeon dans le passé (21)

     Incendie Eorodiscount 30 11 2010 (12).JPG

    Le travail admirable des pompiers

    Incendie Eorodiscount 30 11 2010 (10).JPG

    Nombreuses photos du passé et ajout quotidien dans l'album

     

  • Un Noël magique...le bilan

    noel hopital.jpg

    Le bilan par hôpital est sur www.pour-un-noel-magique.net/bilan C'est le bilan de VOTRE mobilisation.

    Vous y trouverez les premières photos et les premiers témoignages des équipes de pédiatrie qui ont reçu vos mots doux et les joujoux de nos partenaires.

    Si l'envie vous prend de mettre un petit message de remerciement à l'attention de ces partenaires, n'hésitez pas. Nous les ferons parvenir à toutes ces entreprises, petites et grandes, qui nous ont permis d'offrir une montagne de joujoux aux enfants.

    Au plaisir de vous proposer à l'occasion, une autre opération de solidarité qui permettra de joindre à nouveau l'utile à l'agréable.

    Que 2013 vous apporte le plein de joie, de prospérité et bien sûr... de santé !

    Lionel

    Good-4you - Lionel Duplicy
    19-21, rue Pierreuse - 4000 Liège 0032/488.139
    www.good-4you.net - lionel@good-4you.net

  • Sylvain Lejeune vous invite

    Sylvain Lejeune 030bis.jpgPour les amateurs de vélo à une bonne cadence (c'est une supposition), Sylvain Lejeune invite ses amis pour une sortie vélo d'environ 3 heures. Avec quelques bosses annonce-t-il, mais cool... complète-t-il.

    Départ samedi à 9h à la librairie Lejeune.

  • Braquage au Casino de Chaudfontaine

    Casino.jpg

     

    Le Casino de Chaudfontaine a été braqué cette nuit par plusieurs individus armés de Kalachnikov.

    Ils ont pris la fuite avec un butin dont le montant est inconnu. Les malfrats ont fait irruption dans le hall de l'établissement et ont menacé clients et personnel.

    Ils ont pris la fuite à l'aide d'un voiture de teinte bordeaux. Ce véhicule a été repéré mais, malgré une course-poursuite, il a pu échapper aux forces de l'ordre.

  • Mais qui remercier ?

    Comme toutes les personnes d'un âge respectable même si pas toujours respecté, j'ai reçu une jolie petite boîte avec une bûche de Noël.

    Ce cadeau était accompagné d'une carte de voeux signée par le Collège

    Le collège noel.jpg

    Je m'apprêtais donc à envoyer un petit courrier afin de remercier le Collège pour cette initiative louable et sympathique.

    Mais, ce matin, en ouvrant La Meuse, j'ai remarqué un article dans lequel l'ancienne bourgmestre, Denise Laurent s'attribuait les mérites de cette action.

    Laurent Noël2.jpg

    (extrait La Meuse, p 10, 28 12 2012)

    Alors, je me pose la question.

    Qui dois-je remercier ?

    Denise Laurent ? Le Collège ?

    Je m'en voudrais de commettre un impair. 

     

  • Le radar du tunnel de Cointe est opérationnel

    radar de cointe.jpgChauffards, ouvrez vos portefeuilles !

     

    Le radar tronçon est désormais actif dans le tunnel de Cointe.

    Durant la phase préventive, en 2011, un million de véhicules ont été pris en infraction mais, dès ce jeudi, il entre en phase répressive.

     

    La mise en place d’une signalisation adéquate et l’étalonnage du radar sur le site sont finalisés et, dorénavant, les automobilistes dépassant la vitesse maximale autorisée, soit 80 km/h (60 km/h pour les poids lourds) en paieront les conséquences..

    Cette magnifique création a été conçue par la société belge Macq Trafic et Automation. Comme annoncé, ce radar présente la caractéristique de mesurer la vitesse moyenne sur un tronçon complet et non en un point unique.

    Il permet de couvrir des zones à risque plus vastes et fonctionne avec un système automatique de reconnaissance des plaques d’immatriculation.

    À Cointe, la distance mesurée par le radar tronçon est d’environ trois kilomètres, et se situe entre le portique se situant au niveau du viaduc des Guillemins et celui d’Angleur.

  • Vous aimez Bruce Springsteen ?

    SHACKLED AND DRAWN

    ENCHAÎNÉ ET ÉCARTELÉ

    (intro…)

     

    Gray morning light spits through the shade
    La lumière grise matinale déchire l’ombre

    Another day older, closer to the grave
    Plus vieux d'un jour et plus près de la tombe

    Closer to the grave and come the dawn
    Je suis plus près de la tombe et à l'aube

    I woke this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Shackled and drawn, shackled and drawn
    Enchaîné et écartelé, enchaîné et écartelé

    Pick up the rock, son, carry it on
    Ramasse la pierre mon fils, porte-la

    I'm trudging through the dark in a world gone wrong
    Je traverse péniblement l'obscurité dans un monde qui a mal tourné

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Whoa!

    Alright, yeah!

    I always loved the feel of sweat on my shirt

    J’ai toujours aimé la sensation de la sueur sur ma chemise

    Stand back, son, and let a man work
    Recule mon fils et laisse un homme travailler

    Let a man work, is that so wrong ?
    Laisser un homme travailler, est-ce une si mauvaise chose ?

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Shackled and drawn, shackled and drawn

    Enchaîné et écartelé, enchaîné et écartelé

    Pick up the rock, son, carry it on
    Ramasse la pierre mon fils, porte-la

    What's a poor boy to do in a world gone wrong
    Que peut faire un pauvre garçon dans un monde qui a mal tourné

    Woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Freedom, son, is a dirty shirt

    La liberté, mon fils, est une chemise sale

    The sun on my face and my shovel in the dirt
    Le soleil sur mon visage et ma pelle dans la terre

    A shovel in the dirt keeps the devil gone
    Une pelle dans la terre tient le diable à distance

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Shackled and drawn, shackled and drawn

    Enchaîné et écartelé, enchaîné et écartelé

    Pick up the rock, son, carry it on
    Ramasse la pierre mon fils, porte-la

    What's a poor boy to do but keep singing his song
    Que peut faire un pauvre garçon sauf continuer à chanter sa chanson

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Whoa whoa whoa! (...)

    Gambling man rolls the dice, working man pays the bill

    Le flambeur lance les dés, l'ouvrier paye la facture

    It's still fat and easy up on banker's hill
    C’est toujours opulence et aisance sur la colline du banquier

    Up on banker's hill the party's going strong
    Sur la colline du banquier, la fête bat son plein

    Down here below we're shackled and drawn
    Ici bas, nous sommes enchaînés et écartelés

    Shackled and drawn, shackled and drawn
    Enchaîné et écartelé, enchaîné et écartelé

    Pick up the rock, son, carry it on
    Ramasse la pierre mon fils, porte-la

    Trudging through the dark in a world gone wrong
    Nous traversons péniblement l'obscurité dans un monde qui a mal tourné

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Shackled and drawn, shackled and drawn

    Enchaîné et écartelé, enchaîné et écartelé

    Pick up the rock, son, carry it on
    Ramasse la pierre mon fils, porte-la

    What's a poor boy to do but keep singing his song
    Que peut faire un pauvre garçon sauf continuer à chanter sa chanson

    I woke up this morning shackled and drawn
    Je me suis réveillé ce matin enchaîné et écartelé

    Whoa!
    Whoa whoa-whoa! (...)

    Final...

    I want everybody to stand up
    (Je veux que tout le monde se lève)
    I want everybody to stand up and be counted tonight
    (Je veux que tout le monde se lève et se fasse entendre ce soir)
    You know we got to pray together
    (Vous savez, nous devons prier ensemble)
    I want you to stand up
    (Je veux que tout le monde se lève)
    I want everybody to stand up and be counted tonight       
    (Je veux que tout le monde se lève et se fasse entendre ce soir)
     

  • Parc à veaux...

    parc a veaux.jpg

    C'est un parc de cages à veaux issus de l'industrie laitière. Comme vous êtes supposés le savoir, une vache doit rester enceinte pour produire du lait.
    Dès la naissance le veau est séparé de sa mère afin que ce lait puisse être récolté à destination de nos frigos.
    Alors que la mère appelle son petit pendant plusieurs semaines, celui-ci est engraissé dans cet endroit monstrueux d'où ses cris n'atteindront ni vos oreilles, ni celles de sa maman déjà enceinte d'un autre qui aura le même destin c'est à dire de finir dans vos assiettes.
    Bon appétit...