• EDITO : L'indécence des politiques

    argent.jpgTout le monde (non politique) doit se serrer la ceinture, tout le monde doit faire des efforts…

     

    Tel est le refrain de la chanson préférée d’Elio Di Rupo et de ses coreligionnaires, ces élus que nous avons placés aux postes de gestion de l’état pour assurer notre bonheur, notre bien-être…

     

    Ce parlementaire, Francis Vermeiren, qui vient de toucher le jackpot (621.500 euros, soit 25.071.247 francs belges) n’est qu’un pion parmi d’autres.

    "Mais il n'y a rien d'illégal", éructera-t-il, "C'est la Loi".

     

    Souvenons-nous, il y a eu le sémillant Dehaene et ses stock-options qu’il a « oubliés » de déclarer.

    Bref, rien qu’un petit bonus de 3 millions…d’euros, soit 121.019.700… de francs belges (c’est plus parlant).

     

     

    serrer.jpg

    Il y a le salaire exorbitant de certains dirigeants d’entreprises comme par exemple Belgacom (dont l’état est l’actionnaire majoritaire), soit 2,6 millions d’euros l’an dernier (104.883.740 de francs belges).

     

    Versons une larme pour les pauvres Jaak Gabriels et Louis Brils (Open Vld), Gilbert Bossuyt (sp.a) qui ne toucheront que 417.000 euros (16.821.378 de francs belges).

     

    N’oublions pas, dans un passé récent, le très compétent José Happart et ses 530.000 euros (21.380.147 de francs belges).

    Par contre, il convient  aussi de le souligner, dans des situations similaires, Emily Hoyos et Olivier Deleuze avaient renoncé à ces indemnités lorsqu’ils avaient abandonné leur fonction parlementaire pour prendre les rênes de leur parti.

     

    Et ce sont ces gens-là, ces gens-là que nous payons, ces gens-là qui sont donc nos employés, ces gens-là qui déterminent eux-mêmes leurs salaires et leurs indemnités qui nous disent de nous

     

    serrer la ceinture.

     

    serrer2.jpg...pour payer leurs indemnités ?

    Préparez quand même les fêtes dans la joie

     

    menu.jpg

     

     

  • Maison de la Laïcité : conférence mardi 4 décembre

    maison laicite.jpgL'Asbl Maison de la Laïcité de Trooz.

    Espace culturel et touristique de la Fenderie.

    Rue Fenderie n°3

    vous propose

    Mardi 4 décembre 2012

    20 heures.

    Conférence

    « Le suaire de Turin».

    Qu’en est-il ?

    Par Monsieur Philippe Boxo.

    Professeur de médecine légale à l’ULg.

     

    Renseignements : 0497.41.15.15

    PAF : 3 EUR.    Pour les membres de l’ASBL : 2 EUR.

     

  • LES INSOLITES : Vous avez dit "Austérité " ?

    A l'heure où les politiques demandent de plus en plus de sacrifices à la population, ne serait-il pas bien raisonnable que ces élus du peuple qui, rappelons-le quand même sont nos employés puisque nous les payons, donnent le premier exemple.

    Marcourt.jpg@Trends tendance

  • Pour le sauvetage de la ligne 42

    liege gouvy 1.jpgUne pétition circule actuellement afin de sauvegarder l'existence de la ligne 42 entre Liège et Gouvy.

    Liege gouvy 2.jpgCette ligne est parfois utilisée par des gens de Trooz qui se rendent dans les Ardennes via Angleur.

    Quelques localités : Liège ... Trois-Ponts ... Coo ... Gouvy puis ... Luxembourg

    Pour signer cette pétition, cliquer ici

  • Liège 2017

    N'avait-on pas quelque peu sous-estimé l'adversaire ?

    Découvrez ci-après le "Central concert hall".

    Un peu notre Halle des Foires et le Country Hall quoi...

    38 concert.jpg

    37 concert.jpg

     

  • EDITO : C'est la crise...pas pour tout le monde

    L'indécence des politiciens

     

    La période électorale passée, voici venue l'heure des installations et des départs.

    C'est ainsi que l’ancien parlementaire néerlandophone, Francis Vermeiren (Open Vld) va recevoir une indemnité de départ de 522.500 euros.

    En outre, il reçoit € 99.000 supplémentaires pour les fonctions additionnelles du secrétaire du Parlement flamand. Pour les nostalgiques ou les personnes âgées qui comptent encore à l'ancienne, ça ne fait jamais que 25.071.247 francs belges.

     

    Francis Vermeiren.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Francis Vermeiren

     

    Jaak Gabriels (Open VLD) et Gilbert Bossuyt (SPa) et Louis Bril (Open VLD) recevront un peu moins:  417.000 €.

    Mais, soyons rassurés car le Parlement flamand a conclu un accord (entre eux) pour que cette allocation de départ soit divisée par deux d'ici...2014.

     

    Vivement les infos quant à "ceux" qui quitteront le Parlement wallon pour des fonctions communales.

     

    La bonne question à poser mais "qu'ils" ne se poseront pas : pourquoi doivent-ils bénéficier d'une indemnité de départ alors que ce sont eux qui décident de quitter leur fonction ? Ne serait-ce plutôt pas les "partants" qui devraient payer une indemnité de rupture ?

     

     

  • Liège 2017...

    Une photo a été ajoutée à l'album ASTANA

    36 stadium.jpg

  • Droit de défense... Editeur responsable Charles Clessens

    Lettre commune2.jpg

    Le loup perd son poil mais jamais son vice

     

    Titulaire d’une carte de correspondant de presse et inscrit à la Banque Carrefour sous le numéro 0821 381 350, je gère le blog Sudpresse de Trooz depuis le 2 mars 2012.

    Si cet espace de communication dépend effectivement du Groupe de Presse qui m’emploie, il est bon de savoir que tous les articles, y compris celui-ci, sont publiés sous ma seule et entière responsabilité.

     

    Ces précisions apportées, j’ai décidé de réagir à un courrier cosigné par Madame Denise Laurent et le Secrétaire communal, monsieur Bernard Fourny.

    Courrier envoyé à la Direction du Sudpresse sans (bien entendu) que les expéditeurs m’en aient adressé copie.

     

    C’est donc à titre, si pas d’un Droit de réponse formel, mais bien du Droit le plus élémentaire et le plus légitime que possède tout citoyen de pouvoir se défendre lorsqu’il est victime d’assertions (partiellement) diffamatoires que je publie -sous mon entière reponsabilité- l’article ci-dessous.

     

    Au départ, je n’avais pas l’intention de répondre mais, quand il m’a été rapporté de deux sources fiables et différentes que madame Denise Laurent n’hésitait pas à faire part sur la place publique (notamment lors du marché artisanal à la Fenderie) de son « témoignage » à ce sujet, d’expliquer qu’elle avait téléphoné et écrit à Rodolphe Magis, le Chef d’édition Liège,  etc., j’ai décidé de réagir par la voie de cet article.

     

    Il ne sera pas ici question de droit de réponse mais bien de la faculté d’exercer mon droit de défense légitime et élémentaire.

     

    Volici ma lecture du courrier me concernant et envoyé par l’Autorité publique à ma Direction.

     

    0.jpg

     

     

     

    Dans un premier temps, je me suis demandé si ce n’était pas une blague.

    En effet, que penser d’un courrier rédigé par un secrétaire, fût-il communal et manquant à ce point de soin quant à la présentation ?

    Au pire, on peut imaginer qu'il ne l'ait pas relu : un courrier transmis en novembre 2012 et daté du … 7 décembre 2011.

    1.jpg

     

     

    Bizarre comme tournure de phrase qu’un signataire parle de lui (d’elle) à la troisième personne du singulier.

     La phrase « … suite à votre conversation… » laisse aussi supposer que ce serait monsieur Magis qui aurait sollicité la conversation auprès de madame Laurent.

    Est-ce vraiment le cas ?

    Soit.

    2.jpg

     

     

    Même si je n’éprouve pas le besoin de justifier quoi que ce soit quant à la manière dont j'effectue mon travail, quelques explications peuvent être utiles pour la compréhension.

     

    Un premier texte a été publié le jeudi 8 novembre, intitulé « Le projet d’école à Fraipont : dossier à suivre ».

     

    Il faut savoir que ce texte a été accompagné d’une vidéo et qu’une dizaine d’heures, parfois plus, sont nécessaires pour la télécharger via You Tube et éventuellement en assurer le montage avant de la publier.

     

    C’est ainsi que, dans l’attente, j’ai posté quelques questions tout à fait légitimes,  c’est vrai sans y apporter de réponses.

    Celles-ci étaient toutefois annoncées tout étant que je n’ai pas de comptes à rendre à madame Laurent et à monsieur Fourny à ce sujet.

     

    « … la plupart des réponses… »

    Ben oui, pas toutes. Surtout qu’elles sont sensiblement différentes selon que l’on s’adresse à une ou l’autre personne.

     

    à noter, pour l’anecdote, qu’à ce jour (29 novembre), sur le site Internet de la commune, le dernier rapport du Conseil communal date de juin 2012…

     

    En résumé, je n’avais pas le temps matériel de rédiger au moment où j’ai publié et j’attendais la vidéo. C’était en quelque sorte une annonce d’un futur article. De là  à ce que les « plaignants » y voient une manœuvre négative quelconque témoigne à souhait qu’ils sont habitués à ce type de processus dans leur milieu politique.

     

    Entre parenthèses, je fais également remarquer que j’ai publié, à cette occasion, un article hommage-vidéo à Denise Laurent, article intitulé « La der de Denise », en y joignant un album-photos et une vidéo, mais ça « on » n’en parle pas. 3.jpg 

     

    « … en corrigeant ces lacunes… »

    Quelles lacunes ?  Je n’ai rien corrigé. J’ai complété !

    Des questions avaient été  posées et, j’y apportais les réponses annoncées, celles que j’avais recueillies.

    Qui plus est, l’article devait être conforté par certaines informations quant au projet de l’école de Fraipont.

     

    « …après avoir notamment interrogé la Directrice d’école… »

    Ah ? Il faut demander une autorisation en double exemplaire pour lui parler ?

    Je me suis simplement rendu à l’école et j’ai demandé si elle voulait me fixer un rendez-vous puis, comme je n’avais pas grand-chose à lui demander, elle a répondu directement à mes interrogations, en compagnie de deux autres personnes.

    La directrice d’une école n’aurait-elle pas le droit d’être interviewée ?

    Sous quel régime vivons-nous ici ?

    Bien sûr, il ne fallait pas dire qu’il y a de l’amiante dans cette école.

    Bien sûr, il ne fallait pas dire qu’il n’y a aucun danger sauf si on fore dans les murs.

    Bien sûr, il ne fallait pas dire qu’il y a des trous dans les murs à certains endroits.

    Je fais observer aussi qu’auparavant, j’avais posé quelques questions complémentaires à Fabien Beltran par mail. Celui-ci m’a répondu que je disposais d’assez de données… 4.jpg

     

    « … cherche les petits problèmes… »

     

    Moi je ne fais pas état d’un « sentiment », je présente des faits, des situations qui existent.

     

    Et s’ils sont souvent l’apanage d’un déficit chronique au niveau de la commune, à qui faut-il en vouloir ?

    N’est-il pas normal que, dans le cadre de mon travail, je relève les problèmes et en fasse part à l’autorité communale chargée de les résoudre ?

    Bref, implicitement, « ils » reconnaissent qu’il existe des « petits problèmes » mais il ne faut surtout pas en parler…

     

    Dans leur intérêt, mieux vaut ne pas développer ce point qui ne ferait que mettre en évidence l’incompétence notoire de certains. Notamment au plan des Travaux publics.

    Le pont de La Brouck, sa chute dans la Vesdre, sa signalisation routière non adaptée, son absence d’entretien et/ou de test fiable alors que le Comité de quartier de La Brouck avait mis en garde les autorités... Un petit problème ?

     

    De l’amiante dans une école primaire, un petit problème ?

     

    Des décisions aberrantes du MET quant à la gestion des voiries, mettant la vie des citoyens en danger, un petit problème ?

     

    Des dégâts causés par Infrabel sur la voie publique lors de travaux effectués pour le compte de la SNCB et non réparés parce qu’aucun courrier ne leur a été envoyé par un « agent en charge du dossier ». Un petit problème ?

     

    Par contre, il est tout aussi faux et manipulateur de sous-entendre que je ne présente que les situations défavorables. Par exemple, ce qu’ils ne disent pas non plus, c’est que j’ai fait un reportage sur la nouvelle gare de Trooz, la mettant en évidence alors que tout reste à faire à l’intérieur.

     

    J’ai mis en évidence le rond-point de la gare…

     

    J’ai donné un maximum de publicité lorsque madame Laurent a annoncé la réalisation d’un terrain synthétique au FC Trooz.

     

    (…) 5.jpg

     

    Ce point est dans son entièreté un tissu de mensonges et de mauvaise foi, indigne d’un mandataire public.

    Je me réserve le droit, après gestation du dossier de déposer plainte au Pénal pour   « l’atteinte portée à l’honneur ou à la considération des personnes. » (articles 443 et suivants).

     

    Calomnie, diffamation… par courrier adressé à mes supérieurs hiérarchiques.

     

    Ceci alors qu’à plusieurs reprises, j’ai sollicité tous les partis et tous les candidats pour leur offrir un ou plusieurs articles avec ou sans vidéo, selon leur choix.

    Certains ont profité de cette fenêtre médiatique, dont notre nouveau bourgmestre, Fabien Beltran, d’autres pas.

    C’est leur choix, c'est leur droit. Parmi les 19 élus à Trooz, 10 ont quand même fait l'objet d'une ou de plusieurs publications sur cet espace de communication et d'information. 7 d'entre eux m'ont adressé un message personnel de remerciement, tout comme 5 non élus. Je pense que c'est suffisamment indicatif.

      

    Par contre, parler des « liens familiaux » qui me liaient à un candidat est tout simplement odieux.

    Qui plus est, concernant ce candidat, je me suis abstenu de lui adresser la parole, que ce soit en public ou en privé pendant toute la période électorale et il n'a pas été "traité" comme les autres candidats, non il a reçu la visibilité minimale, ce qu'il a compris, vu ma position "médiatique". Je doute fort que mes détracteurs aient agi avec le même discernement s'ils avaient été dans ma position.     

     

    Mais, aussi, de quelle retenue parlent les signataires ?

    Le représentant du média doit se retenir ?

    Ne doit pas divulguer l’information ?

    Mais j’ai fait preuve de retenue et même davantage. 

    6.jpg

     

     

     

     

    Passons sur la faute d’orthographe élémentaire d’accord d’un verbe (soit ou ...soient) avec le sujet (les informations) imputée sans doute à l’agent en charge du dossier.

     

    « … travail journalistique honnête et responsable… »

     Ici aussi, il y a sous-entendu malveillant quant au fait que je pourrais ne pas accomplir ma fonction de façon honnête.

    Une tentative à peine déguisée, à peine voilée de me discréditer auprès des responsables de Sudpresse. Pour me faire éjecter ? Qui sait ?

     

    Conclusions :

    1 Il est permis de se demander de qui émane ce courrier.

    Est-ce de la bourgmestre supposée neutre de la commune de Trooz ?

    Est-ce du secrétaire, supposé neutre lui aussi de cette même commune de Trooz ?

    Où sont-ce deux membres avérés du PS (Chaudfontaine et Trooz) qui s’expriment pour des raisons qu’ils se gardent d’avouer au travers de leur prose ?

    Est-il admissible qu’une autorité communale utilise à ce point de façon abusive sa fonction pour adresser un tel courrier dont le but déguisé n’est jamais que de faire taire quelqu’un au service d’un média, voire de le discréditer auprès de son employeur ? De discréditer quelqu’un qui -ils le savent- n’hésitera jamais à dévoiler les faits tels qu’ils se passent.

     

    2 Cet écrit manifestement diffamatoire et/ou mensonger est sans conteste de nature à porter atteinte à ma réputation d’honnêteté et me porte à coup sûr nuisance auprès de mon employeur  en plusieurs points qui seront détaillés dans le dossier qui est en voie de constitution afin de déposer plainte en justice et de demander réparation (dossier en cours).

     

    3 Quel est le vrai but ?

    à vous de voir.  

    7.jpg

     

     Je publie donc cet article en réponse à un courrier partiellement diffamatoire et abusif expédié par une autorité communale dans un but très incertain.

     Si, par le plus grand des hasards, suite à cet article, ma collaboration avec Sudpresse devait être remise en question, et ce blog supprimé ou cet article retiré, sachez simplement que ce ne serait pas de par ma volonté.

    Et, quoi qu'il arrive, un tout grand merci aux 81.581 visiteurs qui, à ce jour, ont été intéressés à un moment ou un autre par cet espace de communication.

    J’écris, persiste et signe,

    Charles Clessens

    Responsable du contenu de ce blog Sudpresse de Trooz Charles Clessens.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Liège 2017...

    Tout le monde est au courant. La candidature de Liège n'a pas été retenue.

    Soit.

    Il a été question de corruption, de mystérieuses enveloppes, soit.

    Mais découvrez dans l'album-photos proposé sur la page facebook quelques vues d'Astana qui ont peut-être aussi fait pencher le jury, enfin la balance...

    Même s'il n'y avait pas photo, découvrons-en quelques-unes.

    Album aussi sur ce blog.

    7.jpg

     

     

  • Si c'est Albert qui le dit

    albert.jpg

  • Beau comme un paon

    Image31.jpg

    Pourquoi l'expression "Beau comme un paon " ?

    La réponse et d'autres images de cette merveille de la nature dans l'album et sur la page Facebook du blog.

     

  • Les blogs de Sudpresse sont solidaires

    Help.jpgLes blogs de Sudpresse forment une grande "famille" au sein de laquelle ont sympathisé des bloggeurs qui ne se connaissaient pas.

    Puis-je vous inviter à accorder un peu d'attention aux deux liens publiés ci-dessous et à aller voter pour un ami de Vinalmont qui s'est lancé un beau challenge.

    Vous pouvez cliquer ici ou encore ici

    PS Nous ne sommes pas le 14 octobre...vous ne risquez rien.

     

  • Courrier d'un lecteur qui défend les agriculteurs

    agriculteurs.jpgDéfendre les agricultrices et les agriculteurs !

     

    Le Président français, François HOLLANDE, augmente les accises pour protéger la bière française.

    Ainsi, il défend son peuple ! Il lutte contre la paupérisation !

    La Belgique a les mêmes droits que la France : ce sont deux pays de l'Union Européenne.

    Alors, suivons ce bon exemple que nous donnent nos amis français :

    1° augmentons gravement les accises sur tout lait, beurre et crème fraîche qui n'est pas produit par nos agricultrices et nos agriculteurs.

    Remarque : si nos élus politiques agissent très vite, le lait sera acheté par les grandes surfaces, non pas au prix de 30 cents le litre, mais à 60 cents le litre et cela dès le 1er janvier 2013.

    2° Par la même occasion, et afin d'arrêter cette hémorragie des faillites et les accroissements effrayants du nombre des chômeurs, nous souhaitons que la Belgique augmente les accises sur les produits chinois de mille pour cent, dès le premier janvier 2013.

    Merci aux responsables politiques de lutter par tous les moyens contre la paupérisation galopante du peuple !

    P. A. Sarantopoulos.

     

  • Bientôt les fêtes...

    animaux.jpg

  • Une pétition pour cause humanitaire

     

    cause humanitaire.jpgJe vous transmets la pétition telle que reçue. Je pense qu'il convient d'y accorder un peu d'attention.

    Ch.Clessens

     

     

    Merci de prendre quelques secondes de votre temps afin de signer cette pétition et de faire suivre à autant de contacts que possible.   Il s'agit en effet mon petit filleul Alexandre qui ne peut être soigné correctement parce que notre système en a décidé autrement.  Voyez les explications ci-dessous...

    Bonjour,

    Ayant obtenu une réponse négative à notre demande de remboursement pour le médicament d'Alexandre, nous avons décidé de faire circuler une pétition qui nous l'espérons, nous aidera à obtenir la spécialité dont il a besoin.

    Serait-il possible de signer la pétition créée à cet effet et de diffuser ce lien à un maximum de vos contacts?

    Adresse de la pétition : https://www.lapetition.be/petition.php?petid=12250 Pétition : Des médicaments pour Alexandre

    Notre fils Alexandre (bientôt 3 ans) souffre d'un manque important de neutrophiles (un des globules blancs qu'on trouve dans le sang). S'agissant d'une maladie auto-immune, il ne répond pas au traitement classique de cette maladie. Il est donc privé de contact avec les autres enfants de son âge afin de le prévenir de toute infection qui pourrait entraîner chez lui de sérieuses complications. En conséquence, il ne peut pas fréquenter l'école, ou participer à toute activité en groupe comme le font les autres enfants de son âge. En d'autres termes, il est "assigné à domicile". Pour lui rendre une vie normale, il suffirait d'un médicament appelé "Gamma globuline". Malheureusement ce dernier coûte très cher et est hors de notre portée. Par ailleurs, il n'est pas pris en charge par l'INAMI pour la maladie d'Alexandre (mais pour d'autres oui!). En signant cette pétition, peut-être nous aiderez-vous à convaincre une des firmes pharmaceutiques qui le produit de nous le céder à titre gracieux ou à influencer les décideurs du fonds spécial de solidarité de l'INAMI à prendre une décision favorable sur notre dossier et à nous accorder le remboursement du médicament.

    D'avance, merci pour votre participation.


    Les parents d'Alexandre.